Les non-dits au travail
Etre parent au travail

Les non-dits au travail

Présents dans la vie personnelle mais également professionnelle, les non-dits sont plus nombreux que nous ne pouvons le penser notamment en entreprise. Ils peuvent amener des conséquences pour le moins difficiles voire irréversibles.

Ainsi, au cours de cet article, Cube RH vous propose de mettre en avant ces non-dits, les principaux conflits qui en découlent et les quelques solutions envisageables.

Caractéristiques des non-dits

Les non-dits sont très souvent la cause de certaines crises voire le point d’ancrage des situations de conflit. Ils se définissent par un manque de communication et peuvent affecter un nombre important de collaborateurs.

Ils sont définis par le Larousse comme “ce qui, bien que chargé de sens, n’est pas formulé explicitement dans un énoncé”. Ainsi, là où il faut absolument donner du sens aux dires, il est également essentiel d’en accorder aux non-dits puisqu’ils entraînent eux aussi des conséquences sérieuses. Au sein de ces dernières et non des moindres, nous pouvons citer les tensions relationnelles.

Quelques scénarios décryptés

Le partage de responsabilités

Une réunion peut être mise en place par un de vos collègues pour favoriser l’échange et le partage d’idées dont ce dernier se cache d’être en manque. Votre collègue peut avoir besoin d’aide pour avancer dans sa problématique. Mais il peut également et surtout avoir l’envie de partager ses responsabilités. Ainsi, il ne sera plus le seul responsable du non-avancement du projet.

Les heures supplémentaires

Si l’un de vos collègues vous rassure en vous disant que tout ce qui compte est que le travail soit effectué, méfiez-vous. Effectivement, cela peut vouloir signifier qu’il s’attend à ce que vous preniez l’initiative de faire des heures supplémentaires pour garantir un travail qualitatif. Même si (et nous sommes d’accord), le temps passé sur une tâche n’est pas forcément révélateur de sa valeur.

L’animosité entre deux ou plusieurs personnes

La notion de tension relationnelle se caractérise principalement par une accumulation. Cette situation est très difficile à cerner puisque les signaux qui devraient permettre de la diagnostiquer sont très faibles, enfouis, non-dits. Il peut s’agir de difficulté à établir le dialogue, de critiques attisées ou encore de commérages. Mais que devons-nous en penser et surtout devons-nous intervenir ?

Existe-t-il une solution?

Bien évidemment et comme vous vous en doutez certainement, aucune solution miracle n’existe. En revanche, vous pouvez faire en sorte que le conflit s’évite ou qu’il se désamorce. Et ce, sans impacter irrévocablement les relations au sein de vos équipes.

Interne

Si vous êtes spécifiquement concerné et au cœur du conflit, ces quelques conseils vous sont destinés !

Idéalement, l’anticipation et l’expression de son désaccord avant que la situation ne devienne invivable et insurmontable paraît être la meilleure des solutions. Mais là encore, nous nous confrontons à quelques risques. Notamment la peur du conflit puisque nous mettons des mots sur des idées. N’oublions pas qu’en formulant des critiques, nous nous heurtons avant tout à des personnes et aux egos associés. C’est la raison pour laquelle certains conseils basiques peuvent vous aider à refouler les non-dits et contourner la confrontation.

Nous comprenons que les non-dits puissent sembler plus accessibles et faciles. Cependant, il est nécessaire de poser les critiques et de les assumer dès lors qu’elles apparaissent et qu’elles se révèlent constructives sous peine de finir avec un carnet complet de tickets. C’est-à-dire une accumulation de reproches. Ainsi n’attendez pas et surtout insistez sur le caractère positif de vos critiques. Vous les émettez afin d’améliorer les choses. Évitez cependant les accusations, souvent mal perçues (…et nous le comprenons tous pour l’avoir vécu au moins une fois…) en privilégiant votre personne. Au lieu de dire “Tu m’as vexée” dites plutôt “Face à cette remarque, je me suis sentie décontenancée”.

Externe

En revanche, si vous devez régler un conflit ou les anticiper, cette rubrique est faite pour vous !

Sachez que le CHSCT peut également intervenir dans la démarche. En effet, il a la charge de la qualité de vie au travail. Or, la dégradation des relations engendre un risque relatif à la santé du salarié au travail. Ainsi, le CHSCT peut à caractère anticipatif, analyser certains indicateurs au sein de la société afin d’agir en prévention. Ici, nous pouvons vous donner l’exemple du questionnaire de Karasek permettant de détecter les comportements nuisibles et de recenser les besoins en termes de soutien social.

Vous pouvez également, en tant que manager, avoir besoin de déceler un conflit. En soi, le conflit est parfois la seule manière de régler durablement une situation. La réussite de l’opération repose donc entre vos mains !

Si vous prenez part et intervenez en tant que médiateur, il vous faudra avoir un rôle neutre. Considérez que chacun puisse avoir raison et tort, tout est affaire de perception. Travaillez votre communication et favorisez la posture Adulte/Adulte. Admettez que chacun puisse avoir sa propre grille de lecture et version des faits.

À noter que certaines situations sont plus propices que d’autres pour déceler les animosités et désaccords. Ainsi, il sera plus aisé d’en apprendre davantage lors de l’entretien individuel d’évaluation. La confidentialité permettant d’aborder des sujets délicats.

En définitive

Ainsi, loin d’être une problématique occasionnelle, les non-dits sont pratiques courantes. Le mieux que vous puissiez faire est d’avoir le courage de vous y confronter et de les régler, qu’ils vous impactent directement ou indirectement.

Au-delà, d’autres techniques peuvent être mises en place en vue d’éviter les litiges comme par exemple des exercices de team-building qui auront pour but de renforcer vos équipes en leur permettant de mieux se connaître. De même et pour sensibiliser les acteurs majeurs de l’entreprise, vous pouvez également envisager diverses formations quant à la programmation neurolinguistique, la communication non violente ou encore l’analyse transactionnelle.

Laisser un commentaire

Fermer le menu