Mieux comprendre les moins de 30 ans ? [#1 L’origine]
Notions générationnelles

Mieux comprendre les moins de 30 ans ? [#1 L’origine]

Les jeunes de moins de 30 ans, les héritiers du numérique.

Il y a toujours eu des distinctions entre les générations. Sur le lieu de travail, un clivage peut se ressentir jusqu’à voir naître des tensions. Certaines phrases stéréotypées sont connues comme :  » les jeunes de nos jours, ce n’est plus ce que c’était » ou même « quand nous étions jeunes, nous ne nous serions jamais permis de… »

Ce phénomène n’est pas nouveau. Cependant, un nouvel élément est apparu et affecte toute cette génération : le numérique.

Dans cette série d’articles, nous allons comprendre pourquoi il y a tant d’intérêt autour de ces générations Y et Z. Dans celui-ci, nous allons poser les bases.

Un héritage différent

La plupart des jeunes ont vu leurs parents travailler dur toute leur vie dans une ou plusieurs entreprises en attendant patiemment leur retraite. La valeur du travail est omniprésente autour d’eux, mais le rapport à ce dernier est différent.

En parallèle de cela, c’est une génération qui ne connaît que la crise. Quand ce n’est pas celle du pétrole, c’est celle des subprimes ou des retraites. Plus généralement, on parle de crise économique. Comme si, quoi qu’ils fassent, les jeunes sont nés et grandiront dans un environnement qui continuera d’empirer.

Autant d’éléments qui entrent en opposition avec un fait marquant : cette génération quitte les entreprises de manière régulière, sans grande raison apparente. (Nous détaillerons cet élément dans un prochain article).

L’arrivée du numérique

Les ordinateurs et internet ont complètement changé le rapport au monde et aux autres. Si vous faites se rencontrer 3 jeunes venant de France, des États-Unis ou de Corée du Sud, ils auront infiniment plus de points communs et d’affinités qu’avec une personne de la génération précédente.

De plus, pour cette génération, il est normal d’être hyperconnecté, transparent et flexible. Consulter son smartphone et ses emails est devenu aussi basique que de lacer ses chaussures. À tel point que l’information est partagée naturellement partout et avec tout le monde. Ainsi, la vie professionnelle et personnelle se trouvent confondues. (cf. article)

Ensuite, le numérique a bouleversé le marché du travail en 20 ans. Aujourd’hui nous avons une diversification importante des secteurs d’activité et une création de nouveaux métiers. (cf. dossier de l4m.fr ) Il en découle une tentative d’adaptation de la part des écoles et des universités de préparer les étudiants aux métiers de demain. Cependant, il y a un décalage récurrent entre le niveau délivré et celui attendu par le monde de l’entreprise; avec une concurrence entre les étudiants de plus en plus féroce. Si bien, que les jeunes savent qu’ils devront se former par eux-mêmes tout au long de leur parcours pour développer leur employabilité. Faire preuve de créativité et d’initiative est désormais un atout majeur à une époque où le diplôme ne suffit parfois plus. (cf. article)

Conclusion

Enfin, il y a un dernier point important sur cette jeunesse. Elle est la plus grande génération de la planète. En effet, d’après les statistiques de l’ONU en 2015, la moitié de la population mondiale à moins de 30 ans. Ainsi, que vous aimiez ou non le comportement de ces jeunes, cela n’a aucune importance, car dû à la démographie, il va en devenir la norme.

Dans le prochain article, nous parlerons du rapport au salaire de cette génération des moins de 30 ans.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu